Stories

page-banner

Sortir du cauchemar

Ben

Je m’appelle Ben, j’ai 10 ans, presque 11.

Je voulais vous raconter une petite histoire sur la fois où je suis allé voir une thérapeute appelée Élisabeth.

Je suis allé la voir parce que j’avais vu une attaque sur la place de mon quartier, et ça me hantait, à la maison, à l’école, partout.

Je me souviens qu’Élisabeth m’a demandé « Qu’est-ce qui t’a poussé à demander une séance Tipi avec moi ?« 

Je lui ai dit que ma grande sœur était déjà venue la voir et que ça l’avait beaucoup aidée, alors quand ma mère m’a demandé si je voulais essayer, j’ai tout de suite dit « oui ».

Et je suis tellement content d’y être allé.

J’ai dit à Élisabeth que je ne voulais plus avoir peur et elle m’a demandé de repenser à une fois où j’avais ressenti cette peur.

Bien sûr, le moment où j’ai eu le plus peur, c’est quand j’ai vu l’attaque devant moi.

Je l’ai décrite comme si elle se produisait en ce moment même. J’attendais dans la voiture sur la place. J’ai vu quelqu’un à terre, j’ai entendu des gens crier et se disputer, et deux personnes ont donné des coups de pied à cet homme alors qu’il était par terre. C’était horrible. Ça me faisait très peur. Élisabeth m’a demandé quel moment très précis était le plus difficile pour moi. J’ai vu dans ma tête ce monsieur au sol avec un pied sur sa figure.

À ce moment-là, Élisabeth m’a demandé ce qui se passait dans mon corps. Je lui ai dit que mon cœur faisait des bonds dans tous les sens, que j’avais mal au ventre et que ma tête était très serrée.

Elle m’a demandé de rester attentif à ces sensations et de les laisser couler dans mon corps.

Je l’ai fait. Ça a un peu changé et puis ça s’est calmé. Ça n’a pas duré longtemps.

Nous avons refait la même chose une fois de plus.

Mais cette fois, je n’ai rien ressenti dans mon corps. C’est comme si quelque chose venait de changer.

Ça avait marché.

Depuis, je n’ai plus jamais été hanté par ça et je n’ai plus jamais fait de cauchemars là-dessus.

Avant, et depuis tout petit, dès que quelqu’un parlait fort dans ma famille ou dès que des gens se disputaient, comme à l’école souvent, et bien je ne me sentais pas bien, ça me paniquait. Depuis que j’ai fait la séance avec Élisabeth, je me sens tranquille quand quelqu’un parle fort ou qu’il y a une dispute.

Parfois je pense à l’attaque, mais je n’ai plus peur. C’est juste un souvenir pas rigolo.

Je continue à faire ce qu’on avait fait avec Élisabeth pour d’autres choses qui pourraient me faire peur ou m’inquiéter. Par exemple, j’avais peur de monter dans un petit bateau mais j’ai pu changer cette peur très rapidement, et maintenant je n’ai plus peur.

Ça m’a vraiment aidé d’apprendre à faire ça et j’en parle aussi à mes amis. Attendez, je vais vous raconter comment il faut faire !

Lorsqu’une peur arrive, vous devez fermer les yeux, essayer de sentir deux ou trois endroits où vous avez des sensations qui ne sont pas normales, puis vous laissez le corps faire son travail. Ça ne dure pas longtemps du tout, et lorsque vous ne ressentez plus rien, vous pouvez rouvrir les yeux. Vous pouvez alors vous demander ce qui vous a fait peur et voir si cela ne vous effraie plus. Si il y a encore quelque chose, vous pouvez à nouveau utiliser la régulation émotionnelle, et ça disparaîtra.

Essayez et vous verrez ce qui se passe.